Historique

La ville de Saint-Rémi, qui est le coeur industriel de la MRC des Jardins-de-Napierville, est alimentée en informations par 5 hebdomadaires extra-territoriaux; pourtant, on retrouve très peu d’informations sur Saint-Rémi dans ces hebdomadaires.
Le projet d’une radio communautaire se voulait le moyen de pallier à ce manque. Depuis octobre 1996, la Maison des Jeunes de St-Rémi (12/17 ans) et le Centre d’Hébergement en Soins de Longue Durée CHSLD Trèfle d’Or de Saint-Rémi et son service de centre de jour unissent des aspects de leurs besoins et certaines de leurs ressources pour doter leurs clientèles d’activités de formation et d’informations susceptibles de faciliter leur intégration sociale.

À l’extrémité d’un de ces pôles, des adolescents en difficulté ou non qui rêvent d’être entendus, écoutés, compris et qui ne demandent qu’à développer leur potentiel d’habiletés et une meilleure estime de soi; de l’autre, des aîné(e)s lourdement atteint(e)s dans leur mobilité, isolé(e)s et souvent confiné(e)s à leur chambre, à qui des contacts avec des émissions de leur musique, des nouvelles de leur milieu, voire leur messe hebdomadaire, apportent déja un certain réconfort. Entre les deux, une population semi rural, vieillissante, privée de tout transport en commun.

Grâce à un programme d’emploi d’une durée de six mois, il fut possible de préparer une demande de licence au CRTC. Un projet de fond de lutte contre la pauvreté a permis, par la suite, l’embauche d’un agent de programmation qui a regroupé des bénévoles, mis sur pied la radio et commencé à mettre en ondes la programmation.

Nous avons la conviction que le développement de la radio communautaire permettra à l’ensemble de la communauté d’agir plus directement et rapidement sur le milieu et d’améliorer la dispensation de tous les services dont elle a besoin.

L’obtention de la licence du CRTC, le 28 septembre 1998, a constitué une étape importante dans le cheminement du projet. Maintenant, l’essentiel est de développer la radio, atteindre nos objectifs de programmation, acquérir l’équipement nécessaire au bon fonctionnement de la réalisation d’émissions, du même qu’assurer la présence d’un personnel permanent pour encadrer les bénévoles et les aider à développer leurs projets d’émissions, augmenter la puissance de l’émetteur et, par voie de conséquence, l’étendue du bassin de population.

Historique CHOC FM

Le CRTC accorde une license à CHOC FM

À la suite d'une audience publique tenue dans la région de la Capitale nationale le 20 juillet 1998, le Conseil approuve la demande de licence de radiodiffusion visant l'exploitation à Saint-Rémi, à la fréquence 104,9 MHz (canal 285FP), d'une entreprise de programmation de radio FM communautaire de langue française d'une puissance apparente rayonnée de 0,8 watt.

28 septembre 1998
Historique CHOC FM

Augmentation de la puissance à 200 watts de CHOC FM

Le Conseil approuve la demande de modification de la licence de radiodiffusion de CHOC-FM Saint-Rémi, visant à augmenter la puissance apparente rayonnée de 0,8 watt à 200 watts.

2 octobre 2001
Historique CHOC FM

Augmentation de la puissance à 250 watts de CHOC FM

Le Conseil approuve la demande présentée par Radio communautaire intergénération Jardin du Québec afin d'augmenter la puissance apparente rayonnée (PAR) de l'entreprise de programmation de radio CHOC-FM Saint-Rémi, de 200 watts à 250 watts, et de changer le périmètre de rayonnement autorisé.

10 septembre 2003
Historique CHOC FM

Renouvellement et modification de la license de diffusion

Le Conseil renouvelle la licence de radiodiffusion de l'entreprise de programmation de radio communautaire de type B de langue française CHOC-FM Saint-Rémi, du 1er septembre 2005 au 31 août 2012. De plus, le Conseil approuve la demande de la titulaire en vue de supprimer la condition de la licence selon laquelle elle est tenue de consacrer au moins 40 % de sa programmation aux créations orales.

28 juin 2005
Historique CHOC FM

Le CRTC accepte la demande de CHOC FM d'installer 2 réémetteurs pour couvrir la totalité des Jardins de Napierville

Le Conseil approuve les demandes présentées par Radio communautaire Intergénération Jardin du Québec en vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de radio communautaire de langue française CHOC-FM Saint-Rémi afin de déplacer l’émetteur de Saint-Rémi et d’ajouter des nouveaux émetteurs à Napierville et à Saint-Jacques-le-Mineur.

12 janvier 2012